Lieux:Paris, Beauchamp (95), A distance
Téléphone:0603948205

[NATURO] TRAITEMENTS NATURELS POUR STIMULER LE SYSTEME IMMUNITAIRE – 5

Comme mentionné dans mes 4 précédents articles sur les traitements pour stimuler le système immunitaire (que vous pouvez retrouver là :  vitamine D, zinc, vitamine C et quercétine), nous avons besoin plus que jamais de faire confiance à notre système immunitaire.
Vous pouvez retrouver ma série d’articles sur le sujet ou j’explique comment il est fait et comment il fonctionne , ce qui peut l’affecter et quels sont les symptômes et pathologies associés et enfin, quels sont les points de vue de la médecine conventionnelle et de la naturopathie.

Bref, c’est un système à la fois très complexe et hyper puissant qui nous constitue et sur lequel nous pouvons nous appuyer à condition de prendre un minimum soin de lui.

Néanmoins, parfois, il a besoin d’être dynamiser et comme nous nous dirigeons vers la saison froide, il est temps de savoir comment agir au moment où il y en aura besoin et c’est pour cela que je vous propose d’anticiper.
Ainsi, je fais une série d’articles sur le sujet alors prenez note.

Dans les traitements préventifs ou curatifs qui aident à stimuler le système immunitaire, il sera question aujourd’hui de SELENIUM.

 

SELENIUM ?

QU’EST-CE QUE C’EST ?

C’est un oligoélément indispensable et à fort pouvoir antioxydant à condition qu’il soit présent à très faible dose. Il n’est pas synthétisé par le corps, il est donc nécessaire de lui apporter quotidiennement dans l’alimentation. (cf § APPORTS JOURNALIERS RECOMMANDES EN SELENIUM). On le retrouve en quantité variable dans les sols, c’est ce qui peut faire varier sa teneur dans les végétaux. Accessoirement, c’est le 34ème élément chimique du tableau périodique des éléments

 

Tableau périodique des éléments ( Sélénium 34)

 

QUELS SONT LES BIENFAITS DU SELENIUM ?

Il permet de lutter activement contre les effets des radicaux libres pour nous protéger du stress oxydatif.

Il combat la dégénérescence cellulaire et les maladies cardio-vasculaires.

Il intervient dans le métabolisme des hormones de la thyroïde et préviendrait ainsi les maladies liées à la thyroïde

Il a un effet chélateur et permettrait d’évacuer les métaux lourds par les urines.

Il participe aux mécanismes de défense immunitaire et aux réactions anti-inflammatoires de l’organisme.

 

 

APPORTS JOURNALIERS RECOMMANDES EN SELENIUM

Besoins quotidiens pour un adulte : 55-70 µg

 

QUELS SONT LES DANGERS DU SELENIUM

Le sélénium peut être toxique si l’on dépasse les apports nutritionnels recommandés et la dose maximale est de 150 µg/jour pour les adultes

Les symptômes varient : fatigue intense (asthénie), perte de cheveux, troubles gastriques, sécheresse extrême de la peau..

Le sélénium est déconseillé aux personnes souffrant d’un goître.

 

OPTIMISATIONS POSSIBLES DU SELENIUM

Le zinc et le sélénium ont une action synergique dans l’organisme et provoquent un effet antioxydant optimal.

La spiruline augmente la biodisponibilité du sélénium.

 

INHIBITIONS POSSIBLES DU SELENIUM

Les fibres alimentaires en excès ont tendance à empêcher la bonne assimilation du sélénium.

 

OU TROUVE-T-ON LE SELENIUM DANS NOTRE ALIMENTATION ?

Le sélénium se trouve en quantité importante dans les produits de la mer, les abats, la viande et les oléagineux. Une alimentation équilibrée doit permettre de couvrir les besoins de l’organisme en cet oligoélément.

 

Aliments                Portions (µg)
Noix du Brésil déshydratées 60 ml (1/4 tasse) 681
Huîtres du Pacifique, crues ou cuites à la vapeur 100 g (2 à 4 moyennes)  77-154
Levure de bière 100 g 71
Thon en conserve 100 g 60-80
Abats de dinde ou de poulet, braisés 100 g 58-60
Espadon ou plie, cuit au four ou grillé 100 g 58-61
Hareng de l’Atlantique, mariné 100 g 59
Sardines de l’Atlantique, en conserve 100 g 53
Noix mélangées, incluant les arachides, rôties 60 ml (1/4 tasse) 51
Palourdes en conserve 100 g (13 moyennes) 49
Côtelettes de porc cuites 100 g 48
Thon, flétan, morue, sébaste, aiglefin, saumon, cuit au four ou grillé                  100 g 40-47
Champignons shiitakes, séchés 10 champignons (36 g) 46
Crabe ou homard, cuit à la vapeur ou bouilli 100 g 32-45
Saumon, cuit au four ou en conserve 100 g 38-43
Crevettes crues ou cuites 100 g 38-40
Agneau, épaule, braisé 100 g 31
Bœuf 100 g 27
Canard 100 g 22
Jambon régulier (11 % MG), rôti 100 g 20
Riz brun 100 g 19
Œuf poché 1 gros 17

 

Vous pouvez aussi aller voir ici la table CIQUAL pour le sélénium (Le Centre d’information sur la qualité des aliments fait partie de l’unité Observatoire des aliments de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses)). Les chiffres sont néanmoins un peu différents ainsi la noix du Brésil perd son titre de noblesse pour les adaptes des oléagineux ! Cela ne m’empêchera pas d’en consommer de façon préférentielle 😉

 

CONCLUSION

Comme à chaque fois, c’est simple de consommer du sélénium quand on sait où on peut en trouver. On sait aussi qu’il est important de le lier au Zinc pour en augmenter les effets. C’est parfait puisqu’il fait aussi partie des stimulants du système immunitaire.

Le point de vue de la naturopathie vitaliste me fait vous dire de réhydrater les noix du Brésil avant de les consommer, de privilégier les petits poissons qui seront moins chargés en métaux lourds et d’éviter la viande qui a des effets inflammatoires.

Je n’ai pas parlé des compléments alimentaires pour 2 raisons. La 1ère c’est parce que je présente le tableau où on trouve le sélénium dans l’alimentation néanmoins, la 2nde, c’est parce que c’est une des sources principales d’excès de sélénium mais si on veut se simplifier la vie ou s’il y a une pathologie à soigner, utilisez cette alternative mais avec modération !

 

AVERTISSEMENT : Je ne suis pas médecin. Mes articles sont réalisés à la suite de recherches.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

22 thoughts on “[NATURO] TRAITEMENTS NATURELS POUR STIMULER LE SYSTEME IMMUNITAIRE – 5”

  1. Intéressant, merci ! Je consomme 1-2 noix du Brésil chaque jour, justement pour l’apport en sélénium, mais je n’avais pas pensé à les faire tremper… Combien de temps recommandes-tu de le faire ?

    1. La teneur en sélénium, pour les noix de cajou, n’apparaît dans aucun tableau. Elles ont une petite teneur en zinc qui est aussi bénéfique pour le système immunitaire. Comme tous les oléagineux, il est préférable de les consommer une fois qu’elles sont réhydratées (à tremper la veille pour le lendemain par exemple).

      En revanche pour les algues, voici les données de la table Ciqual
      Kombu royal, séchée ou déshydratée : 521 µg/100 g
      Kombu japonais, séchée ou déshydratée : 137 µg/100 g
      Fucus vésiculeux séchée ou déshydratée : 88 µg/100 g
      Wakamé séchée ou déshydratée : 72 µg/100 g
      Nori séchée ou déshydratée : 51 µg/100 g
      Là, il y a de quoi se faire bien plaisir pour la saison froide 🙂

    1. Et avec la synthèse de mes articles sur les stimulants du système immunitaire (issus de l’alimentation) prévue la semaine prochaine, ça sera encore mieux 🙂

  2. Voici un nouvel élément dont j’ignorais les propriétés ! Ce serait super de mettre à disposition la classification périodique des éléments avec des codes couleurs (vert : bon pour la santé, orange : ça dépend des cas, rouge : ne pas consommer) et des exemples d’aliments pour chacun afin d’avoir un résumé visuel. Qu’en pensez-vous ?

    1. La classification périodique est celle des éléments chimiques. Il y en a un peu plus d’une centaine alors qu’il n’y en a qu’une petite vingtaine qui sont des oligoéléments qui nous sont utiles et ce, pour des besoins différents. Ca ferait beaucoup de rouge dans un 1er temps, ensuite, c’est le dosage de ceux qui sont bénéfiques qui peut les faire dévier à “toxique” rapidement. Même si ma 1ère réaction me laisse dubitative, je testerai pour voir… On n’est pas à l’abri d’une bonne surprise 🙂

  3. Merci pour cet article instructif ! J’aurais 2 questions sur le sujet :
    – Un régime végétalien permet-il d’assurer le sélénium nécessaire au système immunitaire ? Si non, que recommandez-vous comme complément
    – Je fais beaucoup de cuisine au feu de bois avec les enfants en ce moment dans notre école-forêt. Pourriez-vous m’indiquer un ou plusieurs aliments bon pour le système immunitaire que nous pourrions cuisiner ?
    Un grand merci !

    1. Le tableau qui est dans l’article comporte plusieurs végétaux. Vous pouvez puiser dans ceux que vous préférez. J’ai aussi mis le lien vers la table CIQUAL qui en présente bien d’autres et avec d’autres taux de sélénium (le sol sur lequel sont cultivés les végétaux vont faire différer la teneur en sélénium de ces végétaux).
      La semaine prochaine, je fais une synthèse de tous les aliments bons pour le système immunitaire et cette fois, je vais faire une coupe pour avoir une orientation plus naturopathique et a fortiori, plus orientée végétalienne même si en naturopathie, nous avons une petite partie issue des produits animaux. Ca devrait plus répondre à votre attente 😉

  4. Merci pour ces informations,
    je consomme de la spiruline en complément alimentaire et des noix du Brésil. Mais je ne savais pas qu’il fallait les tremper. Donc merci pour l’information.
    En ce moment, je consomme du raisin car il paraît que c’est la période idéal.

    1. Il est nécessaire de tremper tous les oléagineux pour éviter l’acide phytique.
      La spiruline c’est effectivement excellent car très riche et très complet. On peut l’assimiler à un super aliment qui nécessiterait un article à elle seule. Il faut bien la choisir (notamment sous forme de paillette). Ce qui est gênant, c’est qu’elle n’est pas à la portée de tous les budgets.
      L’objectif des articles est de s’inscrire dans la philosophie d’Hippocrate qui a dit “Que ton aliment soit ton médicament”. Ca simplifie la vie.
      Quant au raisin, c’est en ce moment qu’il faut en profiter effectivement et c’est là qu’il est le meilleur 🙂

  5. J’ignorais qu’l était nécessaire de tremper les oléagineux. Et je ne savais pas grand chose non plus sur le sélénium. Merci pour cet article instructif

    1. ça rend beaucoup plus digeste les oléagineux de les faire tremper 🙂
      Quant au sélénium, c’est sûr, il n’est pas très connu mais avec la liste des aliments qui en contiennent et avec mon prochain article qui synthétisera tous les aliments qui stimulent le système immunitaire, il y aura tout ce qu’il faut pour faire ses courses et manger ensuite tout ce qui permettra de passer une saison froide au top 🙂

  6. En lisant ton article et en regardant le tableau des éléments, je me suis réalisé, qu’afin de simplifier ma vie
    j’ai exclu pas mal des produits de mon alimentation quotidienne qui peuvent être bénéfiques pour la santé
    et en plus que j’aime bien !
    Merci de mettre un point sur l’importance de bien équilibrer notre alimentation pour améliorer
    la défense de notre système immunitaire !

    1. Contente si mon article te permettra de réintroduire des aliments propices au bon fonctionnement de ton système immunitaire 🙂 Le prochain article où je vais faire la synthèse de tous les aliments qui sont bons pour lui te sera encore plus utile 🙂

  7. Le sélénium, c’est la première fois que j’en entends parler. Mais vu ses propriétés, ça donne envie d’au moins tester 😉

    1. Il n’est effectivement pas très connu mais gagne à l’être… avec parcimonie 🙂
      Et avec la liste des aliments qui en contiennent, ça va être simple de tester 🙂

  8. Bonjour et merci pour toutes ces précisions. Je vois que le thon en boite est cité dans la liste des aliments. Pourriez-vous me donner votre avis sur sa consommation? Les métaux lourds m’effraie 😉
    Encore merci pour ton article très intéressant.

    1. Bonjour,
      Merci pour ton gentil commentaire 🙂
      Effectivement, je ne conseillerai pas le thon en boîte ni la consommation de gros poissons d’une manière générale qui sont fortement chargés en métaux lourds. D’un point de vue naturopathie, les petits poissons seront autorisés de temps en temps et si possible frais… pas en conserve.
      Cela dit en passant, les viandes ne sont pas conseillées non plus sauf dans des cas particuliers.
      En fait, j’ai voulu cet article ouvert au plus grand nombre.
      Dans la synthèse sur les “traitements naturels pour stimuler le système immunitaire”, que je vais bientôt publier, je propose un tableau plus orienté vers les préconisations de la naturopathie. 🙂
      Concernant les métaux lourds, il est possible de faire des détox orientées métaux lourds… La coriandre, la chlorelle et la spiruline, pour ne citer que ceux-là, permettent d’éliminer les métaux lourds.

Laisser un commentaire pour partager avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon dossier bonus sur "Comment mieux dormir naturellement"

%d blogueurs aiment cette page :