Lieux:Paris, Beauchamp (95), A distance
Téléphone:0603948205

17 ASTUCES POUR APPRIVOISER CETTE CONJONCTURE (PLUS TRÈS) SANITAIRE QUAND ON EST UN ENTREPRENEUR RESERVÉ ET ISOLÉ

Sauter le pas pour devenir entrepreneur ça fait peur mais à la fois, c’est très stimulant car le champ des possibles nous est ouvert. On travaille d’arrache-pied, on ne compte pas ses heures car ça n’a pas d’importance, on aime ce qu’on fait !

La seule et unique chose qui compte, c’est d’avancer vers ses rêves.

Seulement, ça fait des mois (ou bien plus) qu’on a commencé, qu’on a la tête dans le guidon et un beau jour, on la lève cette tête et on se dit « c’est quelle date déjà ? »

Ça n’avance pas aussi vite qu’on aimerait alors on replonge et on en fait encore plus mais on est de plus en plus fatigué.

Ah ça serait bien d’aller se changer un peu les idées en papotant avec les ami(e)s, en allant au restaurant, en allant se faire un escape game ou je ne sais quoi d’autre…

Ah mais non, ce n’est pas possible… il y a un truc qu’on appelle pass sanitaire qui nous empêche de le faire et les ami(e)s et bien eux, ils ont ce pass mais comment dire… c’est normal.

Il y a 2 mondes maintenant et chacun est dans le sien. (Tout rapprochement avec l’idée d’une création d’un apartheid(1) serait complètement erroné… ici, il s’agit d’un choix, une couleur de peau, ça ne l’est pas ! — Ton ironique —)

 

Alors on continue d’être à bloc mais sans soupape car les ami(e)s ne sont plus là ou si peu.

 

Qu’à cela ne tienne, il est temps de prendre du temps pour soi autrement, de recharger les batteries, de se faire violence pour aller créer du lien social et de se réinventer.

 

DU TEMP POUR SOI… QUÉSAKO(2) ?

Photo de happylark via Canva

Prendre du temps pour soi ? Recharger les batteries ?

Mais c’est une perte de temps, un entrepreneur a des choses à faire !

Il n’y a que lui qui peut payer ses factures, ses taxes et mettre à manger dans son assiette alors pas le temps de prendre le temps !!!

 

SAUF QUE… UNE COMPARAISON S’IMPOSE

Un téléphone mobile, peut-on l’utiliser 16 heures d’affiler sans le recharger ? Sans doute quand il est neuf et pendant une certaine période mais au fur et à mesure, il demandera à être rechargé de plus en plus régulièrement… et plus vous aurez d’applications dessus, plus cette durée va se réduire !

Eh bien un entrepreneur, c’est pareil… alors pour durer plus longtemps, il va déjà falloir commencer par désinstaller les applications inutiles.

Un petit flashback d’ailleurs : souvenez-vous des téléphones qui n’avaient que la fonction téléphone. On pouvait les garder pendant des jours sans avoir à les recharger.

Force est donc de constater qu’il est nécessaire de faire des choix dans ce qu’il y a à faire !

Définir ses priorités, c’est le 1er pas et ça permet déjà de s’alléger.

 

Le temps off est strictement nécessaire que ce soit un temps à prendre chaque jour ou chaque semaine. Et ceci est vrai pour tout !

Photo de Pexels–2286921 via Pixabay

L’une des meilleures recharges qui existe est celle de la « reconnexion » à la nature. Sortir, prendre l’air, écouter les oiseaux gazouiller… faire le plein d’oxygène et s’exposer au soleil pour faire le plein de vitamine D (sinon, vous pouvez toujours en ajouter dans votre assiette, vous avez tout ce qu’il faut par ici)

Si en plus, vous pouvez faire ça accompagné pour créer un autre lien, plus posé avec vos proches, faites-le.

Si vous êtes seul, c’est aussi l’occasion quand vous croisez quelqu’un de poser une question inopinée pour engager une conversation de 30 secondes, de 5 minutes… un maître qui promène son chien, c’est facile, vous lui parlez de son chien 😉 et ça fait du lien social.

 

DÉVELOPPER DES ROUTINES

Pour continuer à prendre soin de soi, prenez du temps le matin pour vous mettre dans un bon état d’esprit et attaquer la journée en mode conquérant.

Pour le moment, vous venez de vous lever.

Boire un verre d’eau tiède-chaud pour se réhydrater et réactiver le système digestif, ce n’est rien et ça peut faire beaucoup !

Faire une activité physique pour remettre tous les fluides du corps en circulation. Pour moi, c’est le yoga car je n’ai pas l’énergie pour aller trottiner dans le froid et dans la nuit. Ça ne m’empêche pas d’avoir une bonne suée (quoiqu’à la saison froide, c’est plutôt rare).

Méditer ou faire de la cohérence cardiaque pendant 5 minutes. Ça permet d’apaiser son mental et surtout de s’affranchir de toutes les pensées limitantes qu’il aime à nous présenter. Ça, c’est un must !

Se rappeler son pourquoi (pourquoi vous avez décidé de monter cette activité), faire des affirmations positives qui serviront ce pourquoi et bien visualiser tout ceci et ce, pendant 5 minutes. Notre cerveau ne fait pas la différence entre la réalité et le rêve alors nourrissez-le de ce qui est bon pour lui. Lui envoyer toutes ces belles informations lui feront sécréter les bonnes hormones, celles qui lui permettront d’être en bonne santé et surtout avec un mode de fonctionnement optimal !

Maintenant c’est le moment d’une bonne douche. La terminer par 40 à 60 secondes d’eau froide va permettre de vous revigorer en stimulant le nerf sympathique : dynamisation assurée ! 😊

Commencez par les pieds, les jambes et remontez doucement si vous n’êtes pas habitué. Allez-y progressivement, ça sera de plus en plus facile. Vous trouverez du confort dans cet inconfort. Ensuite, séchez-vous et surtout, il est important que vous vous réchauffiez sinon, cela risque de faire l’effet inverse. Ce procédé permet d’augmenter la vitalité mais les petits tempéraments pourraient être trop sollicités et ainsi fatigués. Apprenez à vous connaître ! Si vous vous sentez mieux, continuez si vous vous sentez moins bien, arrêtez.

 

Le midi, faites à nouveau 5 minutes de méditation ou de cohérence cardiaque (5 minutes, c’est complètement faisable ! pas d’excuse et pour vous le rappeler, mettez-vous une alarme) et si vous avez la possibilité, une courte sieste ou une sieste éclair et vous serez encore plus opérationnel pour attaquer l’après-midi (si vous n’en avez pas besoin, alors tant mieux 😊).

Reposer son mental est un MUST… usez-en !!!

 

Les activités qui sont principalement connectées, à raison de plusieurs heures par jour, vont nécessiter un éloignement des écrans.

Dès 20h, STOP complet des écrans que ce soit PC, tablette ou mobile voire télé, tout doit être éteint.

Si vous avez encore du travail à faire alors ça sera sur papier avec une lumière douce. On a encore moins l’impression de travailler comme ça et ça fait du bien à notre glande pinéale à laquelle vous donnez moins de lumière bleue (celle des écrans) ce qui favorisera un meilleur sommeil (indispensable pour la recharge de vos batteries à vous).

 

Un peu avant que Morphée ne vienne vous cherchez, écrivez vos 3 kifs de la journée. Ça permet de focaliser sur le positif ! Vous pouvez aussi noter ce pour quoi vous avez de la gratitude. L’objectif est de vous mettre sur une fréquence, un état d’esprit bénéfique à votre sommeil.

Et si vous avez des idées qui vous trottent encore dans la tête avant d’éteindre la lumière alors notez-les sur un carnet… Vous libèrerez vos pensées et vous les retrouverez le lendemain matin.

Dernière « action » de la journée : 5 minutes de méditation ou de cohérence cardiaque.

Faire un câlin est encore plus bénéfique mais ça peut aussi être un sujet sensible alors avisez…

 

CRÉER DU LIEN SOCIAL

C’est sûr que toute cette conjoncture isole mais à un moment donné, il va falloir agir !

Certes, vous avez du mal à aller vers les autres, la communication n’est pas votre fort !

VOUS ALLEZ CHANGER CA !!! Petit à petit.

Pour avoir ce que vous n’avez jamais eu, faites ce que vous n’avez jamais fait

Peut-être avez-vous déjà démarché les prescripteurs autour de chez vous. Que ce soit le cas ou pas, il est temps de les appeler pour les informer ou leur rappeler que vous existez.

Allez à la rencontre de ces prescripteurs et prenez-en soin, ces personnes pourront transmettre votre contact à de futurs clients !

Si c’est compliqué pour vous, appelez-en 1 puis 2…etc… pour avoir au moins un rendez-vous.

Vous recommencerez une autre fois pour avoir d’autres rendez-vous.

Si votre activité est vraiment en lien direct avec la conjoncture, jouez franc-jeu, ça ne sert à rien de perdre votre temps et d’avoir, par la suite, des rapports désobligeants qui entameront votre capital motivation.

Si ce n’est pas le cas, inutile d’aborder ce sujet polémique où l’incompréhension est de rigueur.

A votre rendez-vous, intéressez-vous d’abord à l’autre.

Qu’est-ce qui le caractérise ? S’il utilise des produits, quels produits utilise-t-il et pourquoi ? S’il utilise certaines techniques, quelles techniques utilise-t-il et pourquoi ? Qu’est-ce qui fait que leurs clients viennent les voir ?…

Quand on se trouve des points communs, qu’on peut parfois avoir un feeling, c’est très gratifiant et ça redonne la pêche d’autant qu’on est dans une relation gagnant-gagnant.

On peut vous apporter des clients mais vous aussi, avec tout ce que vous savez de la personne, vous pouvez aussi cibler les personnes à leur envoyer.

Par la suite, il ne tient qu’à vous à planifier des moments pour se rappeler à leur bon souvenir mais aussi pour tisser des liens dont vous ne connaissez pas encore l’évolution. On n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise ! 😉

 

PRENDRE DU RECUL… DONNER DU SENS

Toute situation a un début et une fin.

Entre les deux, vous avez l’occasion d’en apprendre plus sur vous-même. Vous avez l’occasion d’agrandir votre zone de confort. Vous avez l’occasion de vous révéler.

Prendre conscience que l’on vit des moments historiques permet de prendre du recul et d’en tirer des apprentissages.

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Viktor Frankl, un psychiatre et professeur autrichien.

En 1942, il est déporté avec sa famille dans un camp de concentration en république tchèque.

Le 19 octobre 1944 c’est à Auschwitz qu’il est transféré. Il est libéré le 27 avril 1945. Il apprendra alors que toute sa famille a été exterminée.

Il a survécu à cette conjoncture barbare car il se voyait raconter tout ce qu’il vivait à ses étudiants.

C’est la vie dans ces conditions inhumaines des camps de concentration qui l’a poussé vers sa théorie du sens de la vie et de la dimension spirituelle de la personne. Il crée ainsi la logothérapie.

 

Puisqu’il est question d’une des périodes sombres de notre histoire, continuons sur cette lancée.

En 1945, la France comptait 39,6 millions d’habitants. A la libération, on a pu comptabiliser 2% de la population française (en mars 1944, c’était plutôt 0,1% !) comme résistants et 10% comme sympathisants.

C’est une très faible minorité mais ça fait quand même quelques centaines de milliers de personnes.

En faisant un parallèle avec la situation actuelle (notre chef d’état a répété à maintes fois que nous étions en guerre), imaginons qu’il y ait un pourcentage similaire dans la même mouvance.

Comment rester isolé avec autant de monde mu par la même énergie ?!

L’inconfort est énorme et du vide s’est créé.

C’est LE moment de se réinventer, de donner du sens, de se donner des coups de pied aux fesses pour aller à la rencontre de ces personnes qui sont dans le même état d’esprit.

 

CONCLUSION

NE SOYEZ PLUS un entrepreneur réservé et isolé.

Ce n’est certes pas facile mais pour s’engager sur le chemin de la pérennité, IL VA FALLOIR CHANGER.

Réservé et isolé ne riment pas avec entrepreneur !

FEDERATEUR, FONCEUR, FERVEUR, MENEUR  OUI

 

Je répète à nouveau :

Pour avoir ce que vous n’avez jamais eu, faites ce que vous n’avez jamais fait

 

Et si vous voulez rentrer en contact avec moi, ça sera avec plaisir.

 

RÉCAPITULATIF

 

ASTUCES
  Définir ses priorités
  Le temps off est strictement nécessaire
  « Reconnexion » à la nature
DÉVELOPPER DES ROUTINES Le matin : Boire un verre d’eau tiède-chaud
Le matin : Faire une activité physique
Le matin : Méditer ou faire de la cohérence cardiaque
Le matin : Se rappeler son pourquoi avec des affirmations positives et de la visualisation
Le matin : Douche avec 40 à 60 secondes d’eau froide
Le midi : Méditer ou faire de la cohérence cardiaque
Le soir : Dès 20h, STOP complet des écrans
Le soir : écrivez vos 3 kifs de la journée
Le soir : noter ce pour quoi vous avez de la gratitude
Le soir : notez sur un carnet, les idées qui vous trottent dans la tête
Le soir : Méditer ou faire de la cohérence cardiaque
CRÉER DU LIEN SOCIAL Contacter vos prescripteurs, ces personnes qui travaillent dans un domaine complémentaire au vôtre et qui pourront vous transmettre des clients.
PRENDRE DU RECUL… DONNER DU SENS Apprendre à se connaître
Agrandir sa zone de confort
Tirer les apprentissages de ce qu’il se passe
Aller à la recherche des entrepreneurs (ou autre) dans la même mouvance

 

Qu’est-ce que vous faites déjà ? Qu’allez-vous mettre en place?

Partagez-nous en commentaire votre cheminement, votre histoire

 

(1) Discrimination, voire exclusion, d’une partie de la population, qui ne dispose pas des mêmes droits, lieux d’habitation ou emplois que le reste de la collectivité.

(2) Qu’est-ce que c’est ? (En Occitan)

 

 

Partager l'article

12 thoughts on “17 ASTUCES POUR APPRIVOISER CETTE CONJONCTURE (PLUS TRÈS) SANITAIRE QUAND ON EST UN ENTREPRENEUR RESERVÉ ET ISOLÉ”

  1. Merci pour cet article et ces nombreux conseils que je partage complètement. Apprendre à s’écouter pour mieux recharger ses batteries est important. Je crois que le plus difficile est de s’empêcher de penser au travail quand on passe du temps en famille ou entre amis. Ne pas culpabiliser de se relaxer alors qu’on a tant de choses à faire et des délais à respecter. Aujourd’hui justement, je me suis permis une journée relax en famille. On se sent vraiment rechargé, rempli même, à la fin d’une telle journée. Et je sais que demain j’aurai de l’énergie pour travailler

  2. Un article plein d’humanité, et qui traite un vrai problème! Merci. Ca me confirme aussi dans mon envie, lorsque j’en serai là, de monter ma boîte dans le cadre d’une coopérative entrepreneuriale. Pas facile d’entreprendre, alors si on peut s’éviter la solitude, les doutes en solo, etc! il existe des solutions!
    Merci de mettre le doigt sur un sujet important.

  3. Aaaah !! enfin un article qui met en lumière ce problème de discrimination dans le monde actuellement… 🙂 J’ai vraiment bien aimé l’image du téléphone qui a besoin d’être rechargé de temps en temps… c’est tellement parlant en fait !! Alors, en guise de nature cet aprem, j’ai nettoyé le poulailler 🙂 et mes journées ne sont quand-même pas que tournées entrepreunariat… Maintenant, honnêtement, pour les personnes que je rencontre en réel, je m’attarde presque uniquement sur celles avec qui je suis en résonance… et j’arrête de vouloir plaire à tout le monde.

    1. Bonjour Bastienne,
      J’ai longuement hésité à publier certains paragraphes de cet article tellement le sujet divise mais j’ai priorisé de rassembler, dans la mesure du possible, les personnes concernées car on ne peut nier la douleur que cela occasionne.
      Mais pour moi, hors de question de la laisser prendre de la place, c’est pour cela que je parle de méditation et de redonner du sens à ce qu’on fait. Le gouvernement s’évertue à mettre en lumière la peur pour mieux contrôler, je préfère mettre en lumière ce qui nous anime et nous permet d’être heureux d’être en vie et en bonne santé !
      Un poulailler ?! Ouah mais où habites-tu ?! Je pense que si j’avais des espaces verts à moi, j’aurais un peu moins la tête dans le guidon ;-p
      Profite bien 🙂

  4. Bravo, excellent article qui me parle beaucoup : la reconnexion à soi, aux autres et à la Nature sont devenus les items de ma vie au quotidien.

  5. Merci pour tous tes conseils C’est vrai que j’ai tellement l’impression que les journées défilent que je prends assez peu de temps pour moi… Mais je vais pratiquement tous les jours balader en bord de mer juste en bas de chez moi. Ça n’est que pendant 20 à 30min mais ça me fait un bien fou cette reconnexion à la nature !

    1. Bonjour Judith,
      Le bord de mer est un des airs les plus régénérants car il est chargé en ions négatifs qui nous sont très bénéfiques. Ton habitude est excellente… Pas besoin de prendre plus de temps quand c’est fait régulièrement. Les bonnes habitudes peuvent être tenues quand elles sont gérables et quand elles nous font vraiment du bien. Tu as tout bon là 🙂

  6. Merci pour cet article très complet et toutes ces pistes ! Je confirme qu’en tant qu’entrepreneur, même sociable, on a tendance à s’enfermer ! Je suis à mon compte depuis 1 an et j’ai tellement la tête dans le guidon que j’en oublie même de prendre un peu de temps pour moi, rien que pour faire du sport ! Il faut absolument que je me mette à la méditation et à la cohérence cardiaque ! Merci pour ce rappel 😉

    1. Bonjour Mélanie,
      Ca fait un bien fou de travailler sur une activité qui nous fait plaisir mais c’est vrai que du coup, on ne prend pas le temps de souffler… Le sport, en plus de faire circuler tous nos liquides, permet de sécréter l’hormone du bonheur : la dopamine alors pourquoi s’en priver 😉
      Quant à la méditation ou la cohérence cardiaque, pratiquer l’une ou l’autre seulement 5 minutes, ça fait déjà son effet.
      J’espère que tu pourras mettre tout ça en application parce que c’est “pour la bonne cause”… Prendre soin de soi et a fortiori, des autres 😉

  7. Merci pour cet article très intéressant qui dresse bien le problème de l’entreprenariat dans cette conjoncture. J’ai déjà quelques habitudes mais tu m’as donné l’envie d’en intégrer de nouvelles 🙂

Laisser un commentaire pour partager avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

%d blogueurs aiment cette page :