Lieux:Paris, Beauchamp (95), A distance
Téléphone:0603948205

[NATURO] TRAITEMENTS NATURELS POUR STIMULER LE SYSTEME IMMUNITAIRE – 2

Comme mentionné dans mon article n°1 sur les traitements pour stimuler le système immunitaire (que vous pouvez retrouver ), nous avons besoin plus que jamais de faire confiance à notre système immunitaire. Vous pouvez retrouver ma série d’articles sur le sujet ou j’explique comment il est fait et comment il fonctionne , ce qui peut l’affecter et quelle sont les symptômes et pathologies associées et enfin, quels sont les points de vue de la médecine conventionnelle et de la naturopathie.

Bref, ce système à la fois très complexe et hyper puissant qui nous constitue, nous permet de nous défendre contre tout envahisseur microscopique à condition de prendre un minimum soin de lui.

Et c’est parce que nous nous dirigeons vers la saison froide, qu’il est temps de savoir comment agir et c’est pour cela que je vous propose d’anticiper. Ainsi, voici donc le 2ème volet de cette série d’articles sur le sujet alors prenez note.

Dans les traitements préventifs ou curatifs qui aident à stimuler le système immunitaire, nous avons le ZINC

 

ZINC

QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le zinc est un oligo-élément, c’est-à-dire qu’on ne le trouve qu’à l’état de traces dans l’organisme, soit entre 2 et 4 g en tout, dont 65 % sont concentrés dans les muscles et 20 % dans les os. Il est présent dans toutes les cellules, notamment dans les glandes surrénales, la peau, certaines parties du cerveau, le pancréas, les membranes de l’œil, la prostate et le sperme. Le zinc est le plus souvent connu pour son action sur la peau, les ongles et les cheveux, et pour ses propriétés antioxydantes contre le stress oxydatif.

 

Le zinc joue un rôle important dans la croissance, la réponse immunitaire, les fonctions neurologiques et reproductives. Il est nécessaire à plus d’une centaine de processus enzymatiques vitaux dans l’organisme (des experts les estiment entre 200 à 300).

Il a une action virucide importante.

 

Le zinc a des rôles variés au sein de l’organisme.

  • C’est un puissant ANTIOXYDANT: il protège les cellules des radicaux libres ;
  • Il participe à la synthèse de l’ADN, de l’ARN et des protéines,
  • Il participe aux processus immunitaires en augmentant le nombre de lymphocytes T
  • Il participe aux processus de cicatrisation,
  • Il participe à la reproduction et à la croissance.
  • Il joue un rôle dans la modulation de l’humeur et dans l’apprentissage,
  • Il joue un rôle dans la vision, le goût et l’odorat.
  • Il intervient dans le processus de la coagulation sanguine,
  • Il intervient dans les fonctions de l’hormone thyroïdienne,
  • Il intervient dans la synthèse hormonale, comme le métabolisme de l’insuline.

 

DES EFFETS PAR RAPPORT AU VIRUS ACTUEL (2020-2021)? ?

Le zinc, indispensable pour un bon fonctionnement du système immunitaire, enraye le processus viral du coronavirus. Le zinc intervient dans 200 réactions chimiques dans le corps (il faut booster des hormones et des enzymes aussi !). Il est indispensable pour que les cellules se divisent normalement.  (Pas de zinc pas de renouvellement ou de division cellulaire). Le zinc est indispensable pour la cicatrisation, pour la régénération de l’intestin, pour la réponse immunitaire. C’est un stimulant immunitaire qui réduit la gravité des infections.

Le zinc bloque la réplication virale, c’est connu depuis plus de 50 ans. Un intérêt majeur est son rôle de la pénétration dans la cellule, il peut bloquer le virus déjà à ce niveau et interférer dans sa division. Le virus crée des lésions dans le poumon, des fissures, des blessures. Avec suffisamment de zinc, le processus va être enrayé et les cellules vont cicatriser.  (cf Professeur Vincenzo Castronovo)

NB : zytromicine et hydroxychloroquine sont couplés au zinc (hydroxychloroquine fait rentrer le zinc dans la cellule alors le virus ne sait plus se diviser et il meurt). Utilisé dans les cas sévères !

 

LES ENNEMIS DU ZINC

Le zinc voit son absorption diminuer dans certaines conditions ou en présence d’autres éléments :

  • Le calcium, le phosphore et le cuivre en grande quantité : ils sont en concurrence pour les mêmes liaisons pour traverser la paroi intestinale.
  • La transformation des aliments, comme l’appertisation ou les conserves, et le raffinage, pour les céréales : elles diminuent les teneurs en zinc des aliments
  • Une alimentation trop sucrée : elle augmente les besoins en zinc.
  • L’abus d’alcool : il accentue l’excrétion urinaire du zinc.
  • Le tabagisme : il accroit les besoins en antioxydants et puise dans les réserves de zinc.
  • Une teneur importante en acide phytique contenu dans les graines des céréales et légumes secs : elle diminue l’absorption du zinc. L’acide phytique peut se diminuer par la cuisson, ou la germination des graines (d’où l’intérêt de les faire tremper !), ou encore avec le levain dans le pain complet (faire son pain au levain n’est, paraît-il, pas compliqué).

 

LES AMIS DU ZINC

  • La vitamine B6 :  elle favorise l’absorption intestinale
  • La cystéine :  elle est utile pour la synthèse des molécules qui transportent le zinc.
  • L’histidine : elle améliore l’absorption.

 

LE ZINC, A QUELLE DOSE ?

Les apports journaliers recommandés sont fonction de l’âge et du sexe :

  • De 6 à 10 mg pour les enfants ;
  • De 7 à 10 mg pour les adultes (12 mg pour les hommes)
  • Les besoins sont augmentés pour les femmes enceintes et allaitantes ainsi que chez les personnes âgées : entre 15 et 23 mg

 

CARENCE EN ZINC

Une carence en zinc (fréquente dans les pays en voie de développement) peut entraîner une diminution des fonctions immunitaires (infections fréquentes et blessures qui guérissent mal), un retard dans la croissance, des troubles de l’odorat et du goût, une baisse de la fertilité masculine, des dermatites, de la diarrhée, une dépression, une perte de poids, de l’irritabilité, de l’apathie.

Comme les meilleures sources de zinc sont les aliments d’origine animale, les végétariens devraient aussi s’assurer d’un apport suffisant en cet oligo-élément (voir le tableau plus bas) en consommant des quantités adéquates de céréales entières, de légumineuses, de noix et de graines.

Les alcooliques, les diabétiques, les personnes souffrant de troubles rénaux ou de troubles de l’absorption digestive (maladie de Crohn, par exemple) courent davantage de risques de souffrir d’une carence en zinc.

 

EXCES DE ZINC

Un excès de zinc est toxique (notamment au-delà de 150 mg/jour). En cas de consommation excessive de zinc on peut présenter des symptômes tels que des difficultés à parler, à marcher, des tremblements et des troubles digestifs (nausées et vomissements). Un excès de zinc réduit aussi le taux de bon cholestérol (HDL) dans le sang et empêche d’absorber le cuivre, pourtant lui aussi essentiel.

 

PRECAUTIONS, CONTRE-INDICATIONS ET DANGERS

Prendre des compléments de zinc sur une longue période peut exposer à une baisse de l’immunité et une carence en cuivre.

Les compléments de zinc sont déconseillés en cas d’allergie ou d’hypersensibilité au zinc. Par précaution, il faut éviter de prendre du zinc durant l’allaitement et la grossesse.

 

A QUEL MOMENT PRENDRE DU ZINC ?

S’il est pris en complément alimentaire, “Il est préférable de prendre le zinc à jeun, car c’est à ce moment-là qu’il est le mieux absorbé par l’organisme ou alors 2 heures avant ou après les compléments alimentaires contenant du fer, du cuivre ou du calcium »

Les compléments de zinc doivent être ingérés au moins deux heures avant ou après les antibiotiques de la famille des cyclines et des fluoroquinolones, les traitements contre l’ostéoporose et l’acidité de l’estomac.

Cependant, les compléments de zinc sont déconseillés en même temps que la prise de l’un des traitements suivants :

  • Les anticonvulsivants ;
  • Certains vasodilatateurs ;
  • Les contraceptifs oraux ;
  • Un diurétique de la classe des thiazidiques ;
  • Une hormonothérapie de remplacement ;
  • Les antiacides ;
  • Des agents chélateurs comme la pénicillamine ou le DTPA

Dans tous les cas, il est préférable de consulter son médecin ou son pharmacien avant de prendre des suppléments de zinc

 

OU TROUVE-T-ON LE ZINC DANS NOTRE ALIMENTATION ?

En général, l’organisme absorbe de 15 % à 40 % du zinc présent dans les aliments. L’huître est l’aliment qui en contient le plus, mais la plupart des viandes et des noix en renferment des quantités intéressantes. Les légumineuses et les céréales entières fournissent aussi du zinc en quantité appréciable.

L’absorption du zinc est très variable (8 à 85 %) selon les aliments ingérés. Elle est en général plus élevée à partir des produits d’origine animale que d’origine végétale

Les principales sources animales de zinc sont : foie, fromages, viandes, œufs (en œufs brouillés : 1,2mg pour 110g), poissons, lait de vache.

Les principales sources végétales de zinc sont : céréales entières, légumes secs, graines oléagineuses, légumes frais et pommes de terre.

 

NB : Les données présentées sont issues de la Table de composition nutritionnelle Ciqual 2012 réalisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Teneur en zinc (en milligrammes) pour 100 grammes d’un aliment.

RANG ALIMENT TENEUR EN ZINC
1 Huître 21,30 mg
2 Foie de veau cuit 13,20 mg
3 Bœuf braisé 10,50 mg
4 Pain de seigle et froment < 10 mg
5 Bœuf à pot-au-feu cuit 9,70 mg
6 Maroilles 9,00 mg
7 Fruit de mer (aliment moyen) 8,81 mg
8 Foie de veau cru 8,52 mg
9 Vacherin Mont d’Or 8,00 mg
10 Épaule de porc crue 7,52 mg
11 Graines de courge 7,81 mg
12 Langouste 7,27 mg
13 Morbier 7,00 mg
14 Cacao en poudre non sucré 6,87 mg
15 Bavette de bœuf crue 6,80 mg
16 Steak haché (5% mg) cuit 6,43 mg
17 Steak haché (10% mg) cuit 6,37 mg
18 Thym 6,19 mg
19 Haricots blancs (conserve) (250ml) 6,1 mg
20 Carré de l’Est 6,00 mg
21 Gésier de canard confit 6,00 mg
22 Langres 6,00 mg
23 Viande des grisons 5,90 mg
24 Entrecôte de bœuf grillée 5,80 mg
25 Graine de sésame 5,74 mg
26 Confit de canard 5,70 mg
27 Crabe en boîte (conserve) 5,70 mg
28 Levure alimentaire 5,60 mg
29 Pignon de pin 5,60 mg
30 Livarot 5,57 mg
31 Paleron de bœuf cru 5,50 mg
32 Rosbif de bœuf rôti 5,44 mg
33 Chili avec haricots (250ml) 5,40 mg
34 Noix de cajou 5,40 mg
35 Parmesan 5,30 mg
36 Comté 5,12 mg
37 Steak haché (15% mg) cuit 5,08 mg
38 Jarret de veau cru 5,01 mg
39 Veau mijoté 4,94 mg
40 Rognon de veau 4,90 mg
41 Steak haché (15% mg) cru 4,82 mg
42 Graine de cumin 4,80 mg
43 Steak haché (10% mg) cru 4,80 mg
44 Flanchet de bœuf cuit 4,79 mg
45 Beaufort 4,75 mg
46 Épaule d’agneau rôtie 4,70 mg
47 Graine de coriandre 4,70 mg
48 Noix de pécan 4,69 mg
49 Macreuse de bœuf crue 4,59 mg
50 Steak haché (5% mg) cru 4,54 mg
51 Hampe de bœuf crue 4,51 mg
52 Fromage à pâte molle et croûte lavée (aliment moyen) 4,46 mg
53 Reblochon 4,44 mg
54 Saint-Paulin 4,42 mg
55 Emmental râpé 4,40 mg
56 Tomme 4,36 mg
57 Jambon cuit fumé 4,35 mg
58 Gruyère 4,34 mg
59 Viande cuite (aliment moyen) 4,34 mg
60 Crabe 4,33 mg
61 Foie d’agneau cru 4,32 mg
62 Haricots adzuki (250ml) 4,30 mg
63 Steak haché (20% mg) cuit 4,30 mg
64 Collier de veau cru 4,29 mg
65 Côte de veau crue 4,29 mg
66 Pont l’Evêque 4,28 mg
67 Entrecôte de bœuf crue 4,25 mg
68 Épaule de porc cuite 4,22 mg
69 Rognon cuit (aliment moyen) 4,18 mg
70 Fromage à pâte ferme (environ 14% mg) 4,17 mg
71 Langue de veau cuite 4,16 mg
73 Rognon de porc cuit 4,15 mg
74 Noix du Brésil 4,13 mg
75 Cantal 4,10 mg
76 Curry en poudre 4,05 mg
77 Steak haché (20% mg) cru 4,04 mg
78 Rouy 4,00 mg
81 Emmental 3,99 mg
82 Épaule de veau crue 3,98 mg
83 Foie de poulet cuit 3,98 mg
84 Rognon d’agneau braisé 3,95 mg
85 Foie de génisse cuit 3,94 mg
86 Foie de volaille cuit 3,93 mg
87 Pain complet 3,93 mg
88 Côte de veau cuite 3,90 mg
89 Fromage à pâte ferme (environ 28% mg) 3,88 mg
90 Gouda 3,86 mg
91 Collier d’agneau cru 3,83 mg
92 Pigeon rôti 3,83 mg
93 Graine de tournesol 3,80 mg
94 Tomme de montagne ou tomme de Savoie 3,76 mg
95 Fromage à pâte pressée cuite (aliment moyen) 3,74 mg

 

CONCLUSION

Comme vous avez pu le constater, encore une fois, c’est simple de consommer du zinc une fois qu’on sait où il se trouve.
Le point de vue de la naturopathie vitaliste me fait vous dire de privilégier les huîtres et autres produits de la mer, les graines réhydratées (comme les graines de courges, de sésame…) ainsi que certains oléagineux réhydratés aussi (noix de cajou…).
En effet, cela ne sert à rien de vouloir favoriser une alimentation riche en zinc pour contribuer à un bon fonctionnement de son système immunitaire si c’est pour consommer de la viande et du lait de vache qui acidifient l’organisme ce qui provoquera alors des inflammations !

Encore une fois, je n’ai pas parlé des compléments alimentaires. C’est aussi une option intéressante à ne pas négliger, elle est juste plus onéreuse.

AVERTISSEMENT : Je ne suis pas médecin. Mes articles sont réalisés à la suite de recherches.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •   
  • 1
  •  

26 thoughts on “[NATURO] TRAITEMENTS NATURELS POUR STIMULER LE SYSTEME IMMUNITAIRE – 2”

  1. Très intéressant ! J’ai déjà pris ce complément pour mon acné… Bon après des années de test et de thérapie je n’ai pas trouvé de solution donc j’ai décidé de m’accepter avec. Je relève juste quelque chose qui me fait tilt : c’est déconseillé de prendre des compléments lorsqu’on prend la pilule ? Je l’ai arrêtée il y a 5 ans pour ma santé et au plus le temps passe au plus je me renseigne sur cette contraception qui me parait destructrice… si vous avez des informations je suis intéressée ! 🙂

    1. Merci pour ton commentaire 🙂
      Tout d’abord l’acceptation est la base pour aller mieux concernant n’importe quelle problématique. Bravo à toi 😉
      Néanmoins, l’une des solutions pour l’acné peut être une réforme alimentaire (qui peut être très simple) à commencer déjà par arrêter le gluten si ce n’est déjà fait ?! voire aussi le sucre raffiné notamment des produits industriels (soda, bonbons, gâteaux, …) les origines sont nombreuses et variées… Il faut tester sur une période d’au minimum 1 semaine en supprimant le gluten par exemple pour voir déjà ce que ça fait. Si les résultats sont probants, alors continuer plus longtemps. Un autre point à regarder est la symbolique. Pour faire court, l’acné est la non-acceptation de soi, l’auto-dépréciation. Il peut donc y avoir un travail supplémentaire à celui de l’alimentation.
      Concernant la pilule, ce sont des hormones de synthèse qui sont effectivement très néfastes pour l’organisme de la femme et encore plus si elle est couplée au tabac et/ou l’alcool. Je note pour traiter ce sujet dans un futur article. 😉

  2. Article qui tombe à point.
    Toute ma petite famille a attrapé un virus style rhino-pharingite mais en plus fort avec une toux qui n’en finit pas. Ce n’est pas le coronavirus en tout cas. Je cherche tous les moyens de booster l’immunité car le plus important, c’est le terrain mais la maladie est coriace.
    Je n’avais pas penser au zinc
    Grand merci

    1. Nickel 🙂 Il y a aussi la vitamine D, mon 1er article sur le sujet accessible ici et la vitamine C (prochain article 😉 )
      Déjà avec ce cocktail c’est top mais il y a aussi se déconnecter des écrans et aller dans la nature respirer un bon air ! 🙂 marcher, courir… stimuler notre corps 😉

  3. Article super complet sur le Zinc, très belle découverte ! Je ne savais pas qu’il avait autant de bienfaits, même sur le Coronavirus ! Et toutes ces astuces sont super utiles ! Je vais faire attention à intégrer davantage d’aliments riches en zinc, même pour les enfants ! Merci pour toutes ces infos !

    1. C’est effectivement bluffant qu’un tel oligo-élément ait autant de bienfaits 🙂 néanmoins, prendre soin de son système immunitaire c’est un tout et je ne suis pas sure que la seule prise de zinc soit suffisante. En naturopathie, on ne travaille pas sur le symptomatique mais sur la globalité. On conseillera donc aussi d’aller s’aérer, de faire une activité physique, … 😉

  4. article instructif, et d’intérêt général ; les gens devraient tous apprendre comment fonctionne leur système immunitaire et fournir un travail afin reprendre leur santé en main ; chacun est le mieux placé pour apprendre à se connaître, savoir comment il fonctionne et déceler ce qui lui manque. Depuis cette épidémie de coronavirus, je me supplément en zinc de façon raisonnable, par cures, afin de booster mon système immunitaire ; et ce n’est qu’une toute petite action parmi tant d’autres mises en place pour booster mes défenses naturelles.

    1. Tu fais un super travail ! c’est exactement ça… Il n’y a pas que la supplémentation en zinc à mettre en place ou même la vitamine D (mon 1er article sur le sujet des traitements naturels pour stimuler le système immunitaire). C’est un ensemble de bonnes habitudes à prendre pour être en bonne santé ainsi on peut se permettre occasionnellement des écarts. La discipline et la flexibilité font partie de la bonne santé 🙂
      Merci pour ton commentaire 🙂

  5. Par les temps qui courent, quel dommage que les bases de la santé, comme le renforcement du système immunitaire ne soient pas plus mis en avant ! On devrait enseigner ces principes de base à l’école, tellement c’est important. Merci pour cet article concernant le zinc en particulier, très complet.

    1. Oui, hélas, le B.A-BA n’est pas enseigné. On nous apprend que la solution à nos problèmes c’est de prendre telle ou telle pilule. On traite le symptôme alors que l’important est de rechercher la cause et d’en trouver la solution.

  6. Merci pour cet article. J’ignorais les bienfaits du zinc. Je veillerai (du moins j’essaierai) autant que possible de préparer mes repas en tenant compte de cet élément dans mes repas. Je dois lire davantage sur le sujet. En tout cas, c’est un sujet intéressant parce qu’il touche à une dimension essentielle de la vie : le bien-être et la santé par la nutrition.

    1. Hippocrate disait “Que ton aliment soit ton médicament”. C’est tellement plus facile de prévenir que guérir juste en ayant une alimentation appropriée ! Il faut savoir qu’il n’y a pas que ça pour être en bonne santé… Les pensées, l’activité physique, les relations sociales… Tout ça il est important d’en prendre soin aussi. 🙂

  7. Whaou beau travail Caroline ! 🙂 Cet article est très intéressant et surtout bien complet ! Je n’hésiterai pas à te suivre ! La naturopathie me passionne 🙂

    1. C’est très gentil 🙂
      La naturopathie c’est effectivement passionnant et c’est aussi une philosophie de vie ! 🙂
      C’est une bonne contamination 😀

  8. En effet, le zinc est important pour stimuler notre système immunitaire. Mais le meilleur complément alimentaire pour le booster, c’est la spiruline . Pour moi en tout cas 😉

    1. Je n’en suis qu’au 2ème article sur le sujet 😉 et effectivement, la spiruline fait partie des boosters. Son action est très vaste. Elle mérite un article à elle seule 🙂

  9. Super intéressant et tellement d’actualité ! Dommage que je n’aime pas les huitres mais je me forcerai peut être à en manger une ou deux lors des prochaines fêtes. Vous m’avez convaincu 🙂
    Je suis curieux à propos des compléments alimentaires et vous me rassurez en disant que c’est une option intéressante. Je vais voir de ce pas si vous avez déjà publié quelque chose à ce sujet. Merci.

    1. Je ne suis pas une fan d’huître non plus et à dire vrai, je pense que seules les personnes qui sont au bord de la mer pourraient en consommer très régulièrement. L’option la plus intéressante ensuite, pour ma part, est la graine de courge. Ca se trouve en magasin bio et ça se mange très bien à condition d’aimer ! Mais le long tableau qui est dans l’article doit pouvoir laisser le choix.
      Quant aux compléments alimentaires, pour moi, ils viennent en second lieu car j’adhère vraiment beaucoup aux mots d’Hippocrate qui dit “Que ton aliment soit ton médicament”. Je n’ai encore rien écrit sur le sujet car c’est important de bien les choisir et pour cela, il faut connaître les fabricants. Une démarche qui prend beaucoup de temps ! A suivre donc…

Laisser un commentaire pour partager avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon dossier bonus sur "Comment mieux dormir naturellement"

%d blogueurs aiment cette page :