[Naturo] Comment est fait notre système lymphatique ? Qu’est-ce qui est utile aux naturopathes ?

Système Lymphatique

3ème article des systèmes de notre corps concernant ici le système lymphatique. C’est un système complémentaire au système vasculaire et à la fois, fondamental. En plus de la nutrition des cellules et l’élimination des déchets, il joue un rôle primordial dans l’immunité de notre corps.

Il possède son propre réseau de vaisseaux et canaux lymphatiques ponctué de « stations de nettoyage » que sont les ganglions.

Nous définirons dans un 1er temps, dans cet article, ce qu’est le système lymphatique puis son principal liquide avec sa composition ainsi que son rôle. Et dans un 2nd temps, c’est tout le système qui sera passé en revue, de son fonctionnement à ses constituants pour finir par le point de vue naturopathique pour conserver un système lymphatique en bon état de forme.

Définition du système lymphatique

Système Lymphatique

Définition principalement de wikipédia

Le système lymphatique est un système de drainage, c’est-à-dire un système de déplacement de la lymphe par l’effet de pompe des muscles et du diaphragme.

Le système lymphatique associe deux notions :

    D’une part un réseau, à sens unique, de vaisseaux lymphatiques qui naissent dans les différents tissus du corps pour rejoindre les ganglions. Ces derniers permettent la circulation et le nettoyage de la lymphe et dans une certaine mesure l’élimination de particules insolubles ;

    D’autre part tous les organes où se trouvent de grandes quantités de globules blancs : les ganglions lymphatiques, les tissus lymphoïdes associés aux muqueuses (MALT), la moelle osseuse, ainsi que des organes tels que la rate et le thymus.

    Ces tissus font partie du tissu lymphoïde à l’exception de la moelle osseuse

Qu’est-ce que la lymphe ?

La lymphe est un liquide blanchâtre ou jaunâtre, plutôt alcalin, circulant à travers le système lymphatique. Comme le sang, elle est chargée de substances nutritives et de déchets.

Elle se forme au passage du plasma et des globules blancs à travers les capillaires sanguins et forme ainsi la lymphe interstitielle.

Un corps contient ~8 à 10 l de lymphe (contre 5 l de sang).

La longueur des capillaires lymphatiques représente au moins le double des capillaires sanguins soit ~200 000 kms !

Sa vitesse est faible puisque la lymphe fait le tour du corps en 1 journée alors que le sang met 1 minute.

Composition de la lymphe ?

Sa composition est similaire à celle du plasma sanguin. Elle est dépourvue de globules rouges, contient principalement des globules blancs, notamment des lymphocytes et baigne les organes. Elle est plus pauvre en nutriments que le sang et plus riche en déchets.

Rôle de la lymphe ?

C’est la lymphe qui va servir d’intermédiaire entre le sang et les tissus. C’est elle qui irrigue toutes les cellules et remplit les interstices entre les organes. Elle va permettre les échanges entre la nutrition et les résidus cellulaires.

Elle joue aussi un rôle très important dans le système immunitaire, en dirigeant les antigènes (substance reconnue comme étrangère et qui provoque la production d’anticorps) depuis les tissus infectés vers les ganglions lymphatiques. Dans ses ganglions, les lymphocytes au contact des antigènes prolifèrent, ce qui entraine alors un gonflement du ganglion (réponse immunitaire). Si ces lymphocytes sont des lymphocytes B, ils produisent alors des anticorps ; si ce sont des lymphocytes T, ils sont capables de détruire les microbes à l’origine de ces antigènes. Ces lymphocytes se déplacent par les vaisseaux lymphatiques.

La double circulation

Une fois formée, la lymphe est collectée par les capillaires lymphatiques, puis les vaisseaux lymphatiques. Elle transite par les ganglions lymphatiques.

Les capillaires lymphatiques se jettent ensuite dans les canaux lymphatiques. Ces derniers se rassemblent et donnent naissances à 2 « troncs » principaux dans lesquels viennent se jeter toute la lymphe :

Double circulation

Grande veine lymphatique (ou canal lymphatique droit)

Le canal lymphatique formé par la réunion des vaisseaux lymphatiques pour la partie supérieure droite du corps, c’est la petite lymphe. Elle commence à partir de la partie supérieure droite du diaphragme puis du membre antérieur droit, de la moitié droite de la tête et du cou.

Conduit ou canal thoracique

Le conduit thoracique draine le reste du corps et la grande circulation lymphatique. Les membres inférieurs et la cavité abdominale déversent leur lymphe dans la citerne de Pecquet. C’est à partir de la citerne de Pecquet que prend naissance le conduit thoracique.

Vaisseaux lymphatiques

Leur structure est similaire à celle des veines, c’est-à-dire qu’ils sont aussi munis de valvules empêchant l’écoulement dans le sens inverse.

Toutes les voies lymphatiques arrivent à la veine cave supérieure. Ainsi, la grande veine lymphatique et le canal thoracique se déversent dans le retour veineux sanguin.

Il existe une circulation permanente de lymphe, des capillaires vers les espaces tissulaires puis, de nouveau dans le courant sanguin.

Ganglions lymphatiques

C’est au point de jonctions des vaisseaux lymphatiques que se trouvent les ganglions lymphatiques. Il s’agit de l’assemblement de cellules ressemblant aux globules blancs et qui forment une charpente fibreuse. Elles donnent naissance à ce tissu lymphoïde. C’est dans les ganglions que la lymphe est filtrée.

Les principaux groupes de ganglions lymphatiques

Les superficiels

Ils sont appelés ainsi car ils représentent les ganglions palpables au toucher.

  • Les cervicaux situés au cou
  • Les axillaires situés aux aisselles
  • Les inguinaux situés dans l’aine

Les profonds

  • Les thoraciques situés près de l’entrée des bronches
  • Les lombaires situés près des vertèbres lombaires
  • Les mésentériques situés au niveau de l’intestin
  • Les hépatiques situés à l’entrée du foie
  • Les iliaques situés dans les fosses iliaques droite et gauche

Chylifères et chyle

Les chylifères sont de fins vaisseaux lymphatiques qui naissent au niveau des villosités de l’intestin grêle. Ils ont pour fonction de collecter la plus grande partie des lipides absorbés au niveau de cet organe. Tous ces lipides forment un liquide laiteux, le chyle. La lymphe chylifère est collectée au niveau de la citerne du chyle et rejoint ensuite la circulation sanguine via le canal thoracique.

Cette lymphe chylifère chargée de lipides sert de véhicule aux vitamines liposolubles (A, D, E, F et K) et de matériaux de construction aux cellules à condition que ces matières grasses soient de bonne qualité. Dans le cas contraire, des dépôts vont se faire sur les parois des artères et les durcir, créant ainsi des maladies.

Autres organes lymphoïdes du corps

            Moelle osseuse et thymus

Moelle osseuse

La moelle osseuse, au centre des os, existe sous deux formes : la moelle jaune (tissu adipeux) et la moelle rouge. Cette dernière est responsable de l’hématopoïèse, c’est-à-dire, le phénomène biologique qui produit les différents types de cellules du sang : les globules blancs, les globules rouges, et les plaquettes.

Thymus

Le thymus, organe situé au niveau de la partie supérieure du thorax, en arrière du sternum, est le lieu de la maturation des lymphocytes fabriqués dans la moelle osseuse et ayant une fonction dans la défense de l’organisme, il spécialise les lymphocytes T (T pour thymus, car d’autres lymphocytes achèvent leur maturation dans d’autres organes, les lymphocytes B).

            Amygdales

Amygdale

Les amygdales représentent le tissu lymphoïde du pharynx et jouent un rôle essentiel dans la défense immunitaire, car situées à l’entrée des voies respiratoires et du système digestif, elles sont la première barrière contre les agents infectieux. Les amygdales ont aussi un rôle dans la formation des anticorps.

            Rate

Rate

La charpente de la rate est constituée d’un tissu fibreux sur lequel s’insère le tissu lymphoïde.

Ses fonctions sont importantes :

  • Destruction des globules rouges usés
  • Stockage du fer de l’hémoglobine
  • Production des anticorps (et pour cela, augmente de volume)
  • Fabrication des lymphocytes
  • Réservoir de globules rouges

            Iléon et appendice

Appendice

Ces organes possèdent des tissus lymphoïdes. Ils sont remplis de « Plaques de Peyer » (site constitutif de la réponse immunitaire dans l’intestin).

            Système réticulo-endothélial

Ce système représente certaines cellules d’un tissu conjonctif présentes dans les organes lymphoïdes (rate, foie, moelle osseuse, amygdales, …), ce sont des cellules qui assurent un soutien.

Ces cellules participent aussi à l’élimination des cellules étrangères.

Conclusion – Point de vue naturopathique

En naturopathie, cette circulation lymphatique est d’une grande importance. La lymphe représente ce liquide intermédiaire qui charrie les déchets cellulaires et tissulaires, ainsi qu’une partie des bactéries qui peuvent passer dans ce courant.

La lymphe circule du sang (artère – capillaire), vers les tissus (espaces interstitiels), on peut dire qu’elle « s’enfonce » dans un 1er temps pour assurer ses fonctions de nutrition et de défense des cellules puis elle « remonte » en passant dans les canaux lymphatique (capillaires), les toxiques vont être filtrés au moment où la lymphe passe dans les ganglions. La lymphe épurée prend les gros troncs lymphatiques (vaisseaux), pour finir sans aucun risque inflammatoire dans la veine sous clavière (sang).

Quand les vaisseaux lymphatiques sont surchargés, le sang ne peut plus refouler dans le courant lymphatique les particules nocives ; la composition du sang est alors altérée.

Quand les valvules deviennent insuffisantes à cause de la dilatation des vaisseaux lymphatiques, on assiste à la naissance de varices lymphatiques. Bref, si la lymphe s’encrasse, le sang s’encrasse aussi et c’est tout le système qui est contaminé. C’est ainsi que la maladie apparaît.

La méthode la plus efficace pour épurer régulièrement la lymphe, c’est le jeûne sec à savoir ne pas boire ni manger. Le jeûne, surtout quand il est sec, n’est pas anodin. Il est fait pour détoxiner et pour cela, il est important de se nettoyer de l’intérieur et de l’extérieur pour ne pas créer de source d’intoxication qui annihilerait les bénéfices du jeûne.

Recherches utilisées pour trouver cet article :système lymphatique vasculaire
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

4 thoughts on “[Naturo] Comment est fait notre système lymphatique ? Qu’est-ce qui est utile aux naturopathes ?”

  1. Yannick dit :

    C’est hyper intéressant, j’ai appris pleins de chose merci pour cet article très complet 🙂

  2. Natacha dit :

    Un article très complet et facile à comprendre 🙂 Merci pour ce partage !

Laisser un commentaire pour partager avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon dossier bonus sur "Comment mieux dormir naturellement"

%d blogueurs aiment cette page :