Lieux:Paris, Beauchamp (95), A distance
Téléphone:0603948205

[Naturo] Comment est fait notre système vasculaire? Qu’est-ce qui est utile aux naturopathes?

Système Vasculaire

2ème article des systèmes de notre corps concernant ici le système vasculaire. C’est le système qui permet à nos liquides (sang, plaquettes et plasma) de circuler dans notre corps. Il est composé d’un réseau d’artères, de veines et de vaisseaux capillaires.

Nous verrons, dans cet article, la décomposition de ces liquides, quel rôle ils ont, comment ils sont véhiculés dans ces entrelacements et surtout quelles fonctionnalités cet appareil circulatoire assure pour finir par le point de vue naturopathique du fonctionnement de ce système vasculaire.

LES LIQUIDES

LE SANG

LES GLOBULES ROUGES ou HÉMATIES

Ce sont des cellules à la forme biconcave ce qui leur permet de « s’empiler ». Elles sont dépourvues de noyau et leur cytoplasme est composé à ces 2/3 de l’hémoglobine, une protéine contenant du fer.

Rôle : transporter et distribuer l’oxygène (via l’hémoglobine) des poumons aux tissus et aux organes puis éliminer en véhiculant le gaz carbonique dans le sens inverse, soit vers les poumons.

Origine : jusqu’à l’âge de 5 mois, ils naissent dans le foie et la rate. Ensuite, ils naissent dans la moelle rouge des os.

Durée de vie : < 120 jours (~4 mois). Ils sont détruits par le foie et la rate néanmoins le fer est stocké dans le foie puis « recyclé ». En effet, les sels de fer sont réutilisés pour les jeunes globules rouges.

Ils représentent ~45% du volume sanguin. Dans le cas où ce pourcentage est inférieur à 45, il s’agit d’un cas d’anémie.

LES GLOBULES BLANCS ou LEUCOCYTES

Il y en a 3 sortes :

Lymphocytes (8 à 15 µm)

Le cytoplasme, constituant de la cellule, est réduit et pauvre en organites qui sont des « usines spécialisées » de la cellule.

Monocytes (15 à 25 µm)

Le cytoplasme est abondant et riche en organites. Il est doué d’un pouvoir de synthèse.

Polynucléaires (15 à 18 µm)

La forme de son noyau donne l’impression de plusieurs noyaux distincts. Le cytoplasme est riche en organites. Il existe 3 variétés de polynucléaires : neutrophiles, acidophiles, basophiles.

Leur répartition :

22% de lymphocytes

10% de monocytes

68% de polynucléaires

Rôle : Ce sont les défenseurs de notre organisme contre les attaques microbiennes, virales, …

Les monocytes et polynucléaires, très déformables, peuvent ainsi traverser la paroi des capillaires sanguins et se déplacer dans les tissus. Les polynucléaires ne le font qu’en cas d’infection alors que les monocytes le font constamment.

Les lymphocytes se déplacent peu. Ils exercent une fonction immunitaire majeure dans la défense de l’organisme. Il en existe plusieurs types. Les 2 principaux sont les lymphocytes B qui créent des anticorps pour détruire les molécules étrangères et les lymphocytes T (dont la fin de maturation se fait dans le thymus) sont responsables de l’immunité cellulaire et détruisent ainsi les cellules infectées.

Les polynucléaires et monocytes, attirés vers les microbes, les enveloppent puis les digèrent. C’est ce qu’on appelle la phagocytose.

Origine : les polynucléaires se forment dans la moëlle rouge des os tout comme les monocytes qui se forment également dans la rate. Les lymphocytes naissent dans le tissu ou organe lymphoïde.

Durée de vie : quelques jours

LES PLAQUETTES ou THROMBOCYTES

Ce sont des cellules très petites, incolores et sans noyau. Elles baignent dans le plasma. Les plaquettes vieillies meurent dans les ganglions lymphatiques mais surtout dans la rate.

Rôle : Elles jouent un rôle majeur dans la coagulation du sang

Origine : Elles naissent dans la moëlle rouge des os

Durée de vie : ~10 jours

LE PLASMA

C’est le milieu liquide dans lequel les cellules sanguines se retrouvent en suspension.

Sa composition :

Eau : 90%

Protéines : 8%

Sels minéraux : 0,8%

Substances nutritives

Substances actives (vitamines, hormones, enzymes)

Déchets destinés à être éliminés

STRUCTURE ET PHYSIOLOGIE DES VAISSEAUX

ARTÈRES

Ce sont des tubes cylindriques munis de 3 tuniques :

La tunique interne appelée « intima » : c’est un endothélium (membrane tapissante) qui est séparé de la tunique suivante par une membrane élastique onduleuse.

Son rôle est d’empêcher la coagulation du sang. Elle rend aussi étanche la paroi artérielle.

La tunique du milieu appelée « média » : elle est faite de fibres musculaires lisses et de fibres élastiques.

Son rôle est de gérer le flux sanguin c’est pourquoi elle sera plus élastique pour l’aorte de façon à résister à l’impulsion cardiaque et plus musculaire dans les artères des membres.

La tunique externe appelée « adventice » comporte de fins vaisseaux.

Son rôle est de fournir la média des éléments qui lui sont nécessaires à partir de minuscules vaisseaux sanguins et de commander par son réseau nerveux végétatif, la contraction ou le relâchement de la média.

Tension artérielle :

C’est la pression que le sang exerce sur les artères. Chaque contraction du cœur augmente cette pression appelée « pression systolique », chaque relâchement du cœur diminue cette pression appelée « pression diastolique ».

Un sujet normal a une pression de 13/8

L’équilibre de la tension dépend de la puissance du moteur cardiaque, de l’état des artérioles, de la masse sanguine, du bon fonctionnement du diaphragme.

CAPILLAIRES SANGUINS

Ce sont des vaisseaux très fins (1 à 10 µm) car composés uniquement d’une tunique, un endothélium très mince perméable au plasma et aux globules blancs.

Les capillaires sanguins relient les artérioles aux veinules

VEINES

Elles ramènent le sang au cœur et ont une structure similaire à celle des artères bien que la média soit moins consistante. Elles sont deux fois plus nombreuses que les artères ainsi, par exemple, a-t-on une veine cave supérieure pour assurer le retour du sang de la tête, du cou et des membres supérieurs et une veine cave inférieure pour assurer le retour du sang du tronc et des membres inférieurs vers le cœur.

La paroi des veines sont faites de valvules unidirectionnelles qui s’opposent ainsi au reflux sanguin et a fortiori, contre la pesanteur.

La pression et la vitesse de la circulation sont faibles.

L’APPAREIL CIRCULATOIRE

Liquides et vaisseaux sanguins constituent l’appareil circulatoire. A quoi sert-il ?

  • Contrôle de la température du corps

Pour contrôle la température corporelle, l’appareil circulatoire a aussi besoin du système nerveux. Ainsi de concert, ils permettent la contraction des vaisseaux sanguins de la peau quand il fait froid pour réduire la perte de chaleur par une moindre circulation du sang. A l’inverse, quand il fait chaud, les vaisseaux sanguins seront dilatés augmentant la circulation du sang et la perte de chaleur car le sang y circulera en plus grande quantité.

  • Assure le ravitaillement des cellules

Les cellules fixées dans les tissus sont desservies par le courant sanguin dont elles tirent l’oxygène (O2) et les substances alimentaires.

  • Élimine les résidus cellulaires

Ce trajet s’effectue en sens inverse de la nutrition. C’est le liquide extra-cellulaire qui se charge des déchets, dans un 1er temps, puis dans un 2nd temps, il se décharge dans le sang qui charge à son tour les organes émonctoires (poumons, intestins / foie, reins, peau).

Ce qui n’est pas éliminé retourne dans la circulation générale et peut générer, à terme, des maladies.

  • Permet la recharge énergétique

Les fonctions vitales comme la respiration, la circulation sanguine, l’auto-guérison… ne peuvent se faire que sur une personne vivante. Ainsi, on peut dire qu’il existe bien un mécanisme de recharge énergétique du sang qui sera d’autant plus aisé qu’il sera propre. (Sommeil et respiration contribueront grandement à cette recharge énergétique)

Grande et petite circulation

Le schéma ci-dessous illustre le parcours du sang dans le corps avec la grande circulation entourée en vert et la petite circulation entourée en rouge.

               La grande circulation offre au sang 3 parcours possibles :

               Voie intestinale et hépatique (foie + vésicule biliaire) pour enrichir le sang en substances alimentaires

Voie rénale pour réaliser l’épuration chimique

Nutrition cellulaire pour amener l’oxygène

               La petite circulation offre le circuit pulmonaire qui assure l’épuration gazeuse.

Schéma de la double circulation

Conclusion : Point de vue naturopathique

Le sang est composé de 55% de plasma (dont 90% d’eau), de 44% de globules rouges (5 000 000 par mm3) et 1% de globules blancs (~7 000 mm3) et plaquettes (300 000 mm3).

Chez un homme de 65 kgs, circulent 5 à 6 litres de sang, chez une femme c’est 4 à 5 litres de sang.

Le sang représente ~7 à 8% de la masse corporelle.

Comme on l’a vu, les déchets sont éliminés par le trajet inverse de la nutrition. Ainsi c’est le liquide extra-cellulaire qui se charge des déchets, dans un 1er temps, puis dans un 2nd temps, il se décharge dans le sang qui charge à son tour les organes émonctoires (poumons, intestins / foie, reins, peau).

Ce qui n’est pas éliminé retourne dans la circulation générale.

Il est donc important que ces liquides soient les plus propres possibles non seulement pour éviter de charrier plus de déchets que le corps n’est capable d’en éliminer mais aussi parce que ces liquides allant partout dans le corps, c’est partout que le corps peut être intoxiqué.

Les organes émonctoires (poumons, foie et intestins, peau et reins) sont les portes de sortie des déchets mais s’il y en a trop, ils s’agglutinent à l’intérieur d’où l’intérêt de les stimuler pour activer l’élimination car plus les déchets vont « s’enfoncer » allant des émonctoires, au sang puis au liquide extra-cellulaire plus la maladie va s’installer et d’aigüe, elle va devenir chronique puis dégénérative.

Vous l’aurez compris, l’autre axe d’amélioration majeure est celui de la nutrition. Tout l’intérêt sera d’avoir une alimentation hypotoxique de façon qu’elle génère le moins de déchet possible.

Recherches utilisées pour trouver cet article :système circulatoire,vasculaire
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

4 thoughts on “[Naturo] Comment est fait notre système vasculaire? Qu’est-ce qui est utile aux naturopathes?”

  1. Merci pour cet article très complet – cela me rappelle mes cours de biologie !
    Plus sérieusement, quels sont les symptômes d’un système vasculaire trop “pollué” ?

    1. Bonjour Philippe,
      Merci pour ton commentaire et ta question. Il y a énormément de symptômes, je vais en citer quelques uns. Par exemple, quand c’est le sang même qui est atteint comme avec la mononucléose, la formule sanguine est “inversée” et a une majorité de cellules mononucléaires, dans ce cas, les symptômes sont une grande fatigue physique, une perte d’appétit, de la pâleur, de nombreux ganglions gonflés, des angines à répétition, la rate gonflée, des maux de tête…etc… On peut retrouver une partie de ces symptômes pour l’anémie comme la grande fatigue, les maux de tête, la pâleur. D’autres exemples qui sont plus difficiles à détecter “à l’œil nu” comme l’hypercholestérolémie qui sera plutôt révélée par une analyse de sang même si dans certains cas, il sera possible de la détecter par une couleur jaunâtre autour des yeux. L’hypercholestérolémie se traduit par un dépôt de graisse dans les artères et selon l’endroit où les amas sont les plus importants cela peut provoquer un infarctus du myocarde, si l’amas est au niveau des coronaires (le cœur), cela peut provoquer un risque d’AVC, si l’amas se fait au niveau de la carotide (le cou), cela peut provoquer un infarctus rénal, si l’amas se fait au niveau des artères rénales, … Dans cette pathologie, il peut y avoir des douleurs préalables mais elle frappe souvent sans crier gare.
      Le sujet étant tellement vaste, ma réponse l’est tout autant… Si tu as une question plus précise, je tâcherai d’y répondre.

  2. Je me suis toujours embrouillée avec toutes les caractéristiques et fonctions des globules blancs / rouges / plaquettes…!!!! Alors merci beaucoup pour toutes ces explications très claires. Je suis convaincue que santé et alimentation sont étroitement liées. J’attends maintenant d’en savoir plus sur ce qu’est l’alimentation hypotoxique.

    1. Bonjour Julie,
      Merci pour ton commentaire.
      Contente d’avoir apporté de la clarté dans ces notions. La lecture d’un résultat sanguin sera plus compréhensible 😉
      L’alimentation n’est pas que le seul gage d’une bonne santé mais il y contribue fortement, nous sommes complètement d’accord. Quant à l’alimentation hypotoxique, comme ce qualificatif l’indique c’est une alimentation “en-dessous du seuil de toxicité” pour le corps. Des exemples rapides sont les fruits et les légumes d’origine biologique (ceux du jardin sont encore mieux s’il n’y a pas eu de traitement chimique) à opposer à la nourriture industrielle transformée. Je ferai un article sur le sujet, c’est “obligé” ! 😉
      @u plaisir

Laisser un commentaire pour partager avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Related Posts

Vous êtes libre de recevoir gratuitement mon dossier bonus sur "Comment mieux dormir naturellement"

%d blogueurs aiment cette page :