L’infini pouvoir de l’esprit – Comment se placer dans de bonnes dispositions pour méditer?

Comment se placer dans de bonnes dispositions pour méditer?

 

L’état d’esprit pour méditer

Tout d’abord, l’idée est d’aborder cette pratique de façon simple. Les toutes premières fois, il est question de curiosité, de tester si c’est intéressant, de savoir ce que ça fait. Il n’est pas tellement d’actualité de se fixer des objectifs, et pourtant c’est ce que je vais vous proposer : fixez-vous, à chaque fois, un objectif atteignable (cela peut être une durée ou même une sensation, utiliser une posture inédite…). Quoiqu’il se passe, gardez en tête que chaque séance va vous apprendre quelque chose.

La méditation est un moment privilégié pour se décontracter, lâcher prise, ne pas se laisser embarquer par le flux des pensées et pour cela, vous allez être l’acteur principal. C’est bien vous qui allez faire tout ça. 🙂

 

Le lieu pour méditer

Le meilleur endroit pour commencer à muscler son esprit, surtout quand on débute, c’est un endroit paisible et agréable, à l’abri de toute perturbation. Là où l’on se sent à l’aise et où il est possible de s’installer confortablement.

Selon la saison, la météo et votre environnement naturel, vous pouvez privilégier de pratiquer en extérieur éloigné de toute agitation (emporter un plaid pour vous asseoir ou vous allonger sans être dérangé par des petites bêtes 😉 ). Si ce n’est pas le cas, préférez une pièce isolée d’éventuels va-et-vient.

Par la suite, quand vous acquerrez d’avantage de maîtrise alors vous pourrez vous entraîner dans des lieux plus “hostiles” soit avec plus de passage, plus de bruit, plus froid, plus de tentations… Corser l’exercice graduellement, toujours dans le cadre d’objectifs atteignables, de façon à faire face à toutes sortes de circonstances. Ainsi, vous vous surprendrez à surfer sur ces sources extérieures pour aller plus profondément dans votre méditation.

 

Le moment pour méditer

Il est possible de méditer à n’importe quel moment mais pour débuter, les maître-mots pour choisir son heure, c’est, à nouveau, avoir un laps de temps paisible et au calme.

Ceux qui sont plus du matin auront avantage à le faire au petit matin ce qui permettra de bénéficier d’un esprit clair et disponible le plus longtemps dans la journée. Que ceux qui sont du soir ne s’en privent pas non plus mais sans doute qu’ils privilégieront une méditation en soirée permettant un sommeil plus tranquille et si vous voulez faire les deux, grand bien vous prenne ! 🙂

L’important étant d’avoir la disponibilité nécessaire pour être pleinement présent à ce que vous faites et d’avoir surtout les ressources pour qu’à chaque pensée qui surgira, vous la laissiez repartir car tout ce qui arrive, repart.

 

La posture pour méditer

Le but premier de la méditation, c’est de se décontracter. Avec un peu plus de pratique, il s’agit aussi de laisser libre cours au souffle et à la circulation d’énergie.

Traditionnellement, vous privilégierez une posture assise, décontractée mais avec toujours un dos droit. Pour les postures au sol, vous pouvez aussi utiliser un petit coussin (si vous n’en avez pas, faites le à même une surface plane et confortable) ce qui peut aider à maintenir le dos droit. Pour la posture sur une chaise, laissez vos pieds bien à plat sur le sol et vos mains à plat, la face sur vos cuisses et toujours le dos droit. Pour chacune de ces postures, les épaules sont basses et donc relâchées.

 

 

ou couché (pensez à vous couvrir d’un plaid, si nécessaire, pour rester à une température agréable). Chaque membre est en contact avec le sol (ou le tapis voire votre lit)

 

Savasana est la posture de relaxation par excellence du yoga, elle favorise un corps détendu et un esprit relâché

 

Cette dernière posture n’est pas propre à la méditation néanmoins, je la propose pour celles et ceux qui ont des difficultés avec leur sommeil. Que ce soit pour l’endormissement ou les réveils nocturnes (voire beaucoup trop tôt le matin) suivis d’insomnies qui pourront durer un cycle ou tout le reste de la nuit, la méditation plutôt orientée relaxation ici est un excellent moyen de s’apaiser et retrouver les doux bras de Morphée.

 

La fréquence pour méditer

Pratiquez aussi souvent et longtemps que possible néanmoins, ce qui va payer c’est la régularité.

L’idéal est de rajouter des moments de méditation à vos routines (si vous n’en avez pas, c’est l’occasion d’en créer 😉 ). Commencez par 5 minutes et augmentez petit à petit. Ayez un minuteur ou une alarme discrète à proximité pour éviter de regarder l’heure.

Vous pouvez aussi programmer 1 méditation dans la journée de 5 minutes et au lieu d’augmenter la durée les jours ou semaines suivantes, vous avez la possibilité d’augmenter la fréquence à 2 voire 3 fois (et plus) dans la journée.

Ajustez votre pratique en fonction de vos contraintes personnelles, soyez souple avec vous-même mais que ces adaptations ne soient pas le début d’une excuse pour ne plus pratiquer.

Certaines natures d’individu ont vite fait de se démobiliser face à la difficulté, c’est votre motivation qui va faire la différence. Je vous propose de lire mon article “Envie de changer #3 – Comment amorcer le changement ? Puis avancer?” où j’évoque la méthode des petits pas. C’est une technique idéale pour avancer petit à petit 😉

 

Dites moi, dans les commentaires, où vous en êtes dans votre démarche vers la méditation.

Spread the love
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
juin 9, 2018

Laisser un commentaire pour partager avec nous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.